Avant les fêtes, nous avons constaté beaucoup de relâchement dans les mesures de prévention contre la COVID-19. Avec l’arrivée du variant Omicron, il est temps de renouer avec le respect des règles sanitaires. Depuis le 20 décembre, les travailleurs doivent :

  • Maintenir une distanciation minimale de deux mètres entre les personnes
  • Porter un masque de qualité EN CONTINU même si la distanciation de deux mètres est respectée (il y a une exception pour la personne qui travaille seule dans une pièce fermée). À l’extérieur, un masque est requis si la distanciation de deux mètres est impossible.

Qu’est-ce qu’un masque de qualité ?

Il en existe trois types. Ils doivent être fournis par votre employeur.

  • Un masque médical conforme aux normes ASTM F2100 ou EN 14683 type IIR
  • Un masque attesté par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) en vertu du fascicule d’attestation 1922-900 (site Web du BNQ)
  • Tout appareil de protection (APR) respiratoire muni d’un filtre à particules, comme défini dans la norme Choix, utilisation et entretien des appareils de protection respiratoire (CSA Z94.4-18), tels des APR de type N95 ou P100

Les autres mesures

Les mesures qui étaient déjà en place doivent être respectées et réinstaurées si elles n’étaient plus observées. À titre d’exemple, en voici quelques-unes :

  • L’employeur doit valider avant chaque quart de travail l’état de santé de chacun de ses employés.
  • Les toilettes doivent être nettoyées et désinfectées au moins deux fois par quart de travail.
  • La distanciation de deux mètres doit être observée dans les salles à manger.
  • S’il est impossible de fournir de l’eau tempérée et du savon pour le lavage des mains, l’employeur doit fournir une solution hydroalcoolique.
  • Lors du transport en autobus, camion ou ascenseur, la capacité doit être à 50 %. Le masque de qualité doit être porté en tout temps.

Pour vous familiariser à nouveau avec l’ensemble des mesures, nous vous invitons à consulter le site WEB de la CNESST en cliquant ici.

Une responsabilité de l’employeur

La mise en place et le respect des mesures de prévention sur votre chantier sont de la responsabilité de votre employeur. Il s’agit d’une OBLIGATION. Si votre chantier n’est pas conforme, nous vous invitons à en parler avec votre employeur. Si ça ne fonctionne pas, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Nous interviendrons. Il n’y a pas de chance à prendre, il s’agit de mesures pour vous protéger, protéger vos confrères et consœurs de travail et tout votre entourage, y compris votre famille.

Si vous avez la COVID-19, que devez-vous faire ?

Depuis le 4 janvier 2022, si vous avez des symptômes de la COVID-19, vous n’avez plus de tests à passer, mais vous devez vous isoler.La durée recommandée de l’isolement en présence de symptômes compatibles avec la COVID-19 est désormais de 10 à 5 jours pour les personnes qui réunissent les trois conditions suivantes :

  • Adéquatement vaccinées
  • ET si leurs symptômes s’améliorent
  • ET après au moins 24 heures sans fièvre.

Si les conditions ne sont pas remplies, l’isolement doit être de 10 jours. Pour plus de détails, nous vous invitons à lire le communiqué de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Quelles sont les prestations auxquelles vous avez droit ? 

Si vous devez cesser de travailler parce que vous êtes atteint de la COVID-19 ou êtes en isolement, différents programmes peuvent vous verser une indemnité selon votre situation dont l’assurance-salaire de la CCQ, la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) ou d’autres programmes.